John Libbey Eurotext

Journal de Pharmacie Clinique

MENU

Rôles et perceptions de pharmaciens hospitaliers sur la dispensation des thérapies orales ambulatoires en oncologie en Europe et en Amérique du Nord : une étude exploratoire Volume 41, numéro 4, Décembre 2022

Illustrations

  • Figure 1.

Tableaux

Auteurs
Unité de recherche en pratique pharmaceutique, Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, 3175 Chemin de la Côte-Sainte-Catherine, H3T 1C5 Montréal, Canada
Correspondance : JF Bussières

Objectif

Comparer le rôle et la perception de pharmaciens hospitaliers dans la dispensation de médicaments anticancéreux par voie orale (MAVO) en Europe et en Amérique du Nord.

Méthode

Étude descriptive, exploratoire et transversale. Identification d’un pharmacien hospitalier par entité juridique ciblée. Quarante-quatre variables ont été identifiées et regroupées en trois thèmes : démographie (n = 3), perceptions relatives à la pratique actuelle (n = 31), perceptions sur l’attribution de neuf tâches pharmaceutiques (n = 10) ainsi qu’un scénario optimal de prise en charge. Questionnaire en anglais et en français sur SurveyMonkey®, Palo Alto, CA, ÉUA, testé par cinq pharmaciens hospitaliers puis envoyé par courriel.

Résultats

Quatorze répondants sur 21 (67 %) ont fourni des réponses exploitables (7 en Europe : Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, France, Pays-Bas et Suisse, et 7 en Amérique du Nord : Québec, Alberta, Nouveau-Brunswick, Ontario, Manitoba, Île-du-Prince-Édouard et États-Unis). La validation de la conformité des ordonnances de MAVO implique le pharmacien hospitalier dans 12 cas sur 14. Une majorité de répondants (11/14) n’a pas assez de ressources pour assurer un encadrement de qualité de tous les patients traités par MAVO.

Conclusion

Peu importe l’entité juridique, une majorité de répondants considère que la charge de travail est à la hausse et que les ressources sont insuffisantes pour assurer des services et soins pharmaceutiques de qualité (c’est-à-dire sécurité et bon usage). Cette étude exploratoire montre l’intérêt de réfléchir au modèle actuel de pratique pharmaceutique (hôpital contre officine) afin d’assurer un traitement adéquat et efficient des patients atteints de cancer.