John Libbey Eurotext

Journal de Pharmacie Clinique

MENU

Retour d’expérience sur un programme de formation et de suivi des connaissances des préparateurs en pharmacie hospitalière dans le domaine de l’oncologie clinique au groupe hospitalier Nord Essonne Volume 40, numéro 4, Décembre 2021

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
Auteurs
Groupe hospitalier Nord Essonne, Centre hospitalier de Longjumeau, 159, rue du Président François Mitterrand, 91160 Longjumeau, France
* Correspondance

L’oncologie est un domaine dans lequel l’évolution rapide des thérapeutiques notamment les thérapies ciblées nécessitent une mise à jour régulière des connaissances. Au sein de l’Unité de préparation des chimiothérapies au sein du groupe hospitalier Nord Essonne (GHNE), afin de renforcer les connaissances des préparateurs en pharmacie hospitalière (PPH) dans le domaine de l’oncologie clinique, nous avons souhaité formaliser un programme de formation continue. Nous avons donc mis en place une formation d’oncologie clinique à destination des préparateurs en pharmacie hospitalière s’intégrant dans le développement professionnel continu des PPH. Pour cela, dans un premier temps, nous avons recueilli les besoins des préparateurs en termes de connaissances dans le domaine de l’oncologie clinique. Puis, nous avons détaillé un plan de formation divisé en modules, ciblant les stratégies thérapeutiques en cancérologie. Chaque module commençait par un questionnaire à choix multiple (QCM) interactif avant de réaliser une présentation sous la forme de diapositives. À la fin de la séance, un questionnaire de satisfaction était proposé aux préparateurs. Lors du module suivant le même QCM proposé lors du module précédent était de nouveau réalisé afin d’évaluer la progression et les voies d’amélioration. Au total, neuf préparateurs ont participé à deux modules complets sur la thématique des cancers colorectaux et pulmonaires. Le taux médian de bonnes réponses avant les présentations était de 59 % contre 77 % après. Il est ressorti une progression significative des connaissances sur les thématiques de l’immunothérapie, du financement des produits de santé et sur les soins de support en cancérologie. Les questionnaires de satisfaction ont révélé que le contenu et le format des présentations étaient adaptés aux attentes des PPH. Le maintien à jour des connaissances concernant les thérapies cancéreuses participe à la sécurisation du circuit des anticancéreux au GHNE. Le succès rencontré par ces formations nous encourage à les pérenniser. De plus, nous souhaiterions les compléter par la réalisation de cas cliniques afin de sensibiliser les préparateurs aux entretiens patients.