John Libbey Eurotext

Innovations & Thérapeutiques en Oncologie

MENU

Laboratoire CTRS, le défi des maladies orphelines Article à paraître

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6
  • Figure 7
  • Figure 8
  • Figure 9
Auteurs
1 CTRS
Directeur R&D
63, rue de l’Est
92100 Boulogne Billancourt
France
2 CTRS
Directeur des affaires médicales
3 CTRS
Président
* Tirés à part

Le laboratoire CTRS (Cell Therapies Research & Services), spécialisé dans les partenariats public-privé et les maladies rares, a pour objectif de mettre à disposition des patients des molécules à forte valeur ajoutée dans des pathologies rares, voire ultra-rares. Notre priorité est d’accompagner les chercheurs académiques français dans les différentes phases de développement de ces molécules, et cela, jusqu’à l’obtention des autorisations de mise sur le marché (AMM), et même au-delà.

CTRS a obtenu trois AMM (Orphacol®, Neofordex®, Dexliq®) et développe actuellement trois projets dont deux partenariats avec des structures académiques de tout premier plan : l’erlotinib dans les kératodermies palmo-plantaires (KPP) et la fertiline dans la procréation médicalement assistée (PMA). Le troisième projet est un partenariat avec une structure privée : un dispositif médical novateur de photo-biomodulation (CareMin650™) dans le traitement des mucites chimio- et/ou radio-induites.

Nous évaluons, grâce à une équipe dédiée, environ 40 à 60 projets par an dont certains, peu nombreux, iront jusqu’à la signature d’un partenariat dans le respect strict des intérêts des deux parties. En dehors d’un seul principe actif fabriqué en Europe, l’ensemble des chaînes de production jusqu’au produit fini sont françaises ; c’est la garantie de pouvoir assurer en permanence la mise à disposition des médicaments sans rupture de stock.

Dans le contexte actuel, nous ne pouvons que nous réjouir de la prise de conscience au plus haut niveau de l’État de l’importance de relocaliser et mieux valoriser la recherche comme la production françaises.