John Libbey Eurotext

Innovations & Thérapeutiques en Oncologie

MENU

Cancer bronchique à petites cellules : avancées et défis Volume 6, numéro 6, Novembre-Décembre 2020

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6
  • Figure 7
Auteurs
Institut Gustave Roussy
114, rue Edouard Vaillant
94805 Villejuif
France
* Tirés à part

Le cancer bronchique à petites cellules (CBPC), bien que peu fréquent, reste l’un des cancers les plus agressifs et les plus difficiles à traiter, du fait du taux élevé de rechute et du faible arsenal thérapeutique. Les avancées en termes de traitements systémiques, en particulier l’avènement de l’immunothérapie, sont pourtant en train de bousculer le traitement standard de première ligne qui ne reposait alors que sur la chimiothérapie. La recherche de marqueurs prédictifs de réponse et pronostiques fait apparaître le CBPC comme une entité dissociée des autres tumeurs, avec un rôle clé de l’infiltrat immunitaire, au profit des marqueurs usuels tels que le statut PD-L1 (programmed death-ligand 1) ou le TMB (tumour mutational burden). Les dernières avancées en termes d’analyse génomique ont, par ailleurs, permis de réaliser une classification moléculaire des CBPC, qui met en avant de nouveaux horizons thérapeutiques.