JLE

Innovations & Thérapeutiques en Oncologie

MENU

Administration du nivolumab dans le mélanome avancé : comparaison des données cliniques de patients traités par une dose fixe ou une dose ajustée au poids Volume 10, numéro 3, Mai-Juin 2024

Auteurs
1 AP-HP, Hôpital Henri Mondor, Oncologie médicale, 1, rue Gustave Eiffel, 94000 Créteil, France <iona.campolebrun@gmail.com> <emmanuelle.kempf@aphp.fr>
2 Hospices civils de Lyon, Hôpital Lyon-Sud Pierre-Bénite, Dermatologie, Université Claude Bernard Lyon 1, INSERM 1052, CNRS 5286, Centre Léon Bérard, Cancer Research Center of Lyon, Lyon, France <stephane.dalle@chu-lyon.fr>
3 Centre hospitalier universitaire de Lille, Dermatologie, INSERM U1189, Université de Lille, Lille, France <laurent.mortier@chru-lille.fr>
4 Centre hospitalier universitaire de Montpellier, Dermatologie, Montpellier, France <o-dereure@chu-montpellier.fr>
5 Centre hospitalier universitaire Dijon Bourgogne, Dermatologie, Dijon, France <sophie.dalac@chu-dijon.fr>
6 Hôpital Saint André, Dermatologie, Bordeaux, France <caroline.dutriaux@chu-bordeaux.fr>
7 Centre hospitalier universitaire Grenoble Alpes, Dermatologie, allergologie, photobiologie, La Tronche, France <mtleccia@chu-grenoble.fr>
8 Centre hospitalier universitaire régional de Brest, Brest, France <delphine.legoupil@chu-brest.fr>
9 Centre hospitalier universitaire de Nice, Hôpital L’Archet, Dermatologie, INSERM U1065, Nice, France <montaudie-h@chu-nice.fr>
10 Hôpital Annecy Genevois Hospital, Dermatologie, Epagny Metz-Tessy, France <jdequatrebarbes@ch-annecygenevois.fr>
11 AP-HM, Hôpital La Timone Hospital, Dermatologie et cancer cutané, Université Aix-Marseille, Marseille, France <caroline.gaudy@ap-hm.fr>
12 AP-HP, Hôpital Avicenne, Dermatologie, Bobigny, France <eve.maubec@aphp.fr>
13 AP-HP, Hôpital Ambroise Paré, Dermatologie général et onco-dermatologie, Paris-Saclay-UVSQ Université, Boulogne-Billancourt, France <philippe.saiag@aphp.fr>
14 Institut universitaire de cancérologie – Oncopole, Onco-dermatologie, Toulouse, France <pageslaurent.cecile@iuct-oncopole.fr>
15 AP-HP, Hôpital Bichat - Claude-Bernard, Dermatologie, Paris, France <florence.brunet-possenti@aphp.fr>
16 Centre hospitalier universitaire régional de Nancy, Hôpital Brabois, Dermatologie, Vandœuvre-lès-Nancy, France <f.granel-brocard@chru-nancy.fr>
17 Université Paris Cité and Université Sorbonne Paris Nord, Inserm, INRAE, Center for Research in Epidemiology and StatisticS (CRESS), Paris, 75004, France ; Centre d’épidémiologie clinique, AP-HP, Hôpital Hôtel Dieu, Paris, France <raphael.porcher@aphp.fr>
18 AP-HP, Hôpital Saint-Louis, MELBASE, Paris, 75000, France <wendy.lefevre@aphp.fr>
19 Université Paris Cité, AP-HP, Dermato-oncologie and CIC, Institut du cancer APHP nord Paris Cité, INSERM U976, Hôpital Saint Louis, Paris, 75000, France <celeste.lebbe@aphp.fr>
* Tirés à part : I. Campo Le Brun
Remerciements et autres mentionsFinancement : aucun.Liens d’intérêts : L. Mortier déclare avoir participé à un comité d’experts pour Bristol Myers Squibb, MSD, Pierre Fabre, Novartis, Sanofi.O. Dereure déclare avoir reçu des honoraires de Bristol Myers Squibb, MSD, Novartis, Pierre Fabre, Leo Pharma, Recordati rare diseases, Kyowa Kirin, Amgen, Sanofi ; avoir participé à des essais cliniques avec Bristol Myers Squibb, Kyowa Kirin, MSD, Novartis, Pierre Fabre, Regeneron ; avoir reçu des bourses de voyage de Bristol Myers Squibb, Pierre-Fabre, Novartis, Recordati maladies rares, Kyowa Kirin, Amgen.S. Dalac Rat déclare avoir participé à un comité d’experts de Bristol Myers Squibb, Pierre Fabre, Novartis ; avoir participé à des essais cliniques avec Bristol Myers Squibb, Pfizer, Amgen, GSK, Roche, Novartis, Pierre Fabre, Cerpass, MSD, Kartos, Huyabio, Regeneron ; des subventions de voyage de Bristol Myers Squibb, Pierre-Fabre.H. Montaudié rapporte des honoraires de Bristol Myers Squibb, Merck Serono, MSD, Novartis, Pierre Fabre ; un soutien institutionnel de Bristol Myers Squibb, Leo Pharma ; a participé à des essais cliniques avec Bristol Myers Squibb, Checkpoint Therapeutics, Huya Bioscience, Incyte, Merck Serono, MSD, Nektar Pharmaceuticals, Novartis, Pierre Fabre, Regeneron, Replimmune ; des subventions de voyage de Bristol Myers Squibb, Pierre-Fabre, Novartis.C. Pagès déclare avoir participé au comité d’experts de BMS.F. Brunet-Possenti rapporte des honoraires de Bristol Myers Squibb, MSD, Pierre Fabre, et Novartis.C. Lebbé déclare avoir reçu des honoraires de Roche, Bristol-Myers Squibb, Novartis, Amgen, MSD, Pierre Fabre, Pfizer, Incyte ; un rôle de consultant chez Bristol-Myers Squibb, MSD, Novartis, Amgen, Roche, Merck Serono, Sanofi, Pierre Fabre ; un rôle de conférenciers chez Roche, Bristol-Myers Squibb, Novartis, Amgen, MSD ; un financement de la recherche par Roche, Bristol-Myers Squibb ; voyages, hébergement, dépenses par Bristol-Myers Squibb, MSD, Novartis, Sanofi, Pierre Fabre ; BOARD avec Avantis Medical Systems, InflaRx, Sanofi, BMS, MSD, Pierre Fabre, Novartis, Jazz Pharmaceuticals.C. Gaudy-Marqueste a reçu des honoraires de Bristol Myers Squibb et Pierre Fabre ; a participé à des essais cliniques avec BMS, Pfizer, Amgen, GSK, Roche, Novartis, Pierre Fabre, Cerpass, MSD, Janssen, Kartos, IFX, Huyabio, Astex, Regeneron, IO Biotech, Philogen, Sotio, Kinnate, Astra Zenecca ; a reçu des bourses de voyage de Bristol Myers Squibb, Pierre-Fabre, MSD.Philippe Saiag déclare des honoraires de Roche, Bristol-Myers Squibb, Novartis, MSD, Pierre Fabre, Pfizer, Incyte ; un rôle de consultant ou de conseiller de Bristol-Myers Squibb, MSD, Novartis, Merck Serono, Sanofi, Pierre Fabre ; un financement de Roche ; des voyages, des hébergements, des dépenses de Bristol-Myers Squibb, MSD, Novartis, Pierre Fabre.Les autres auteurs n’ont déclaré aucun lien d’intérêt.

Le nivolumab a été autorisé pour le traitement du mélanome avancé à une dose de 3 mg/kg toutes les deux semaines. Sur la base d’études de modélisation, l’European Medicines Agency (EMA) a recommandé en 2018 l’administration du nivolumab selon une dose fixe (240 mg toutes les deux semaines ou 480 mg toutes les quatre semaines), équivalente à la dose de 3 mg/kg pour un poids de référence à 80 kg, malgré l’absence de données cliniques disponibles. Dans cette étude observationnelle multicentrique, nous avons comparé les données cliniques de patients traités en 1re ligne par le nivolumab en monothérapie pour un mélanome avancé, et recevant une dose fixe ou une dose ajustée au poids. Les patients inclus dans notre étude étaient issus de la base de données MelBase, qui inclut de manière prospective, depuis 2013, des patients atteints de mélanome non résécable de stade III ou IV, naïfs de traitement systémique non adjuvant. La pondération de probabilité inverse a été utilisée pour équilibrer les groupes. Entre juin 2015 et janvier 2022, 348 patients ont été inclus : 188 ont reçu une dose fixe et 160 une dose ajustée au poids. Un total de 45 % des patients traités par une dose fixe pesaient moins de 75 kg. Il n’y a pas eu de différence significative entre les deux groupes sur l’incidence des effets indésirables immuno-induits et sur la survie globale et sans progression. Compte tenu du coût très important des anti-PD1 et de l’augmentation exponentielle de leurs indications, l’impact économique de ce changement de calcul de dose n’est pas négligeable. Des études prospectives sur des stratégies de désescalade de dose sont nécessaires.