JLE

L'Information Psychiatrique

MENU

Trouble limite et communication thérapeutique : une approche basée sur la mentalisation Volume 100, numéro 2, Février 2024

Auteurs
1 Developmental Clinical Psychology Research Unit, Faculty of Psychology and Educational Sciences, University of Geneva, Switzerland
2 Research Department of Clinical, Educational and Health Psychology, University College London, United Kingdom
* Correspondance : M. Debbané <martin.debbane@unige.ch>

Le trouble de la personnalité limite (TPL) a longtemps représenté un défi clinique, toutes écoles psychothérapeutiques confondues. Les innovations proposées par les approches psychothérapeutiques spécialisées mettent en avant la possibilité de connaître un succès thérapeutique, du moins en ce qui concerne la réduction de l’expression de la suicidalité, de la dépression, des comportements auto-dommageables et du nombre de symptômes diagnostiques. Dans cet article, nous tenterons de mettre en exergue les éléments constitutifs de la communication thérapeutique dans la clinique du TPL. Pour ce faire, nous employons le cadre des thérapies basées sur la mentalisation (TBM), un traitement qui a démontré son efficacité dans la prise en charge psychothérapeutique du TPL. Après une brève revue historique de l’utilisation du terme « mentalisation » dans la littérature scientifique, nous définissons la mentalisation comme un processus essentiellement imaginatif et inférentiel qui implique différentes composantes dans la lecture des états mentaux. Les cliniciens utilisent leur capacité à mentaliser pour initier la communication thérapeutique, en reflétant leur compréhension de l’expérience du patient. Nous décrivons les repères cliniques à l’initiation d’un processus thérapeutique, en particulier les axes de la mentalisation, la gestion de l’activation émotionnelle, et l’attention conjointe au sujet des états mentaux. Nous décrivons comment ce processus favorise la confiance épistémique, c’est-à-dire la capacité à attribuer sa confiance à une source d’information, à évaluer la pertinence du contenu de l’information, et à générer cet enseignement au contexte social. Ceci nous mène à considérer trois systèmes de communication thérapeutique au sein de la clinique TPL.