JLE

L'Information Psychiatrique

MENU

S’inventer un nom. Un atelier d’écriture avec des enfants non-lecteurs Volume 100, numéro 5, Mai 2024

Auteurs
1 Psychologue, référente de parcours dans l’équipe PRE (Programme de réussite éducative)
2 Orthophonistes sollicitées par l’équipe PRE pour animer l’atelier
* Correspondance : Cl. de Firmas <cdefirmas@sfr.fr>

Cet article pourrait s’intituler « protocole d’errance », ou comment faire un pas de côté à l’écart du savoir lire-écrire pour pouvoir y revenir. Premier pas : s’inventer un nom de jeu qui ouvrira la porte à l’imaginaire.

Donner une place à chacun et signifier que l’absent manque et que cela peut s’écrire. À chaque séance, s’inquiéter des absents. Se demander où ils sont et ce qu’ils font. Ouvrir ainsi sur le droit de douter, de chercher pour peut-être trouver.

Explorer les signes de ponctuation pour découvrir une infinité de possibles. Se laisser entraîner par le désir de cheminer avec les enfants sans savoir où aller. Unique boussole : inventer des écarts (origine, langue, alphabet, rôle…) et tâtonner ensemble. Personne ne sait donc personne n’est en échec.