John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Le Centre de liaison et d’intervention précoce (CLIP) : l’exemple nancéien d’un partenariat avec la Maison des adolescents dans la prise en charge précoce des psychoses émergentes Volume 94, numéro 6, Juin-Juillet 2018

Auteurs
1 Centre de liaison et d’intervention précoce (CLIP), Pôle hospitalo-universitaire de psychiatrie d’adultes du Grand Nancy, Centre psychothérapique de Nancy, 1, rue du Docteur-Archambault 54520 Laxou, France
2 Maison des adolescents de Meurthe-et-Moselle, établissement de l’Office d’hygiène sociale (OHS) de Lorraine, Nancy, France
3 Inserm U1114, Fédération de médecine translationnelle de Strasbourg, Département de psychiatrie, Centre hospitalier régional universitaire de Strasbourg, Strasbourg, France
* Correspondance
  • Mots-clés : premier épisode psychotique, prise en charge, maison des adolescents, facteur de risque, centre psychothérapique de Nancy, retour d’expérience
  • DOI : 10.1684/ipe.2018.1833
  • Page(s) : 520-6
  • Année de parution : 2018

La littérature est actuellement consensuelle quant au fait de reconnaître l’existence de symptômes psychotiques précocement identifiables avant l’éclosion d’un épisode psychotique. Des critères objectifs et unanimes définissent ainsi des états mentaux à risque de développer un épisode psychotique. L’intérêt et l’efficacité d’une intervention précoce sont désormais démontrés. Cependant peu de centres existent actuellement à l’échelle de la France. Le Centre de liaison et d’intervention précoce de Nancy est le fruit d’un partenariat entre la psychiatrie et la Maison des adolescents de Meurthe-et-Moselle pour une intervention précoce dans le cadre de la psychose émergente. Nous décrivons dans cet article les modalités de recrutement, d’évaluation et de soins de ce centre.