John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Intérêts d’une prise en charge précoce des psychoses émergentes Volume 94, numéro 7, Août-Septembre 2018

Auteurs
1 Interne en psychiatrie, Hôpital Saint Jean de Dieu, Service interhospitalier
de psychiatrie de l’adolescent du Rhône (Sipar), Unité pour adolescents Ulysse, 290 route de Vienne, 69007 Lyon, France
2 Hôpital Saint Jean de Dieu,
Unité d’hospitalisation de courte durée, 69007 Lyon, France
3 Hôpital Saint Jean de Dieu,
Sipar, Unité pour adolescents Ulysse, 69007, Lyon, France
* Correspondance
  • Mots-clés : premier épisode psychotique, psychose infantile précoce, clozapine, comportement à risque, neuroleptique atypique, prise en charge, pédopsychiatrie
  • DOI : 10.1684/ipe.2018.1849
  • Page(s) : 601-4
  • Année de parution : 2018

Bien que chez l’adulte les recommandations de prise en charge des psychoses soient clairement établies, il en est tout autrement dans la population juvénile. Malgré tout, il est établi l’importance de mettre en place précocement un traitement neuroleptique pour améliorer le pronostic d’évolution en diminuant la DUP. Pourtant, poser le diagnostic n’est pas toujours aisé, la symptomatologie prodromique s’avérant le plus souvent aspécifique, tout comme la prise en charge médicamenteuse, amenant parfois à des situations extrêmes comme l’utilisation de clozapine chez l’enfant afin de permettre son maintien dans son milieu familial et scolaire.