John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Homosexualité à l’adolescence et abus sexuel durant l’enfance : quels liens potentiels ? Volume 95, numéro 10, Décembre 2019

Auteur
Psychiatre infanto-juvénile, professeur et maître de stage coordinateur à l’Université Catholique de Louvain ; chef de service aux Cliniques universitaires Saint-Luc, Avenue Hippocrate, 10 à B 1200 Bruxelles, Belgique
* Correspondance
  • Mots-clés : agression sexuelle, garçon, homosexualité, identité sexuée, narcissisme, déconstruction
  • DOI : 10.1684/ipe.2019.2036
  • Page(s) : 811-9
  • Année de parution : 2019

L’abus sexuel sur le garçon et ses conséquences à plus long terme constituent encore aujourd’hui une face cachée d’une problématique de santé individuelle familiale et publique. Les stéréotypes sociaux demeurent très actifs à l’adresse du sexe masculin. Capables de se défendre et de (se) protéger, les hommes sont attendus à traverser avec force les épreuves. Ces stéréotypes vont à l’encontre des expériences vécues par les garçons victimes d’abus sexuels durant l’enfance. L’incorporation tenace de représentations accentue le mal-être, fragilise l’identité et est susceptible d’influer sur l’orientation sexuelle. Une distinction entre un positionnement homosexuel à l’adolescence comme manifestation légitime du jeune qui se cherche et homosexualité traumatique comme retentissement secondaire d’une agression subie durant l’enfance n’est guère aisé à opérer. En développant les notions de déconstruction, de rapport au corps et de contrat narcissique, nous questionnons, centralement chez le garçon, les mécanismes et forces en présence dans ce rapport complexe entre le jeune, sa famille et la société autour du thème du choix de l’objet sexuel, en lien avec un traumatisme antérieur de nature abusive.