John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Fonctionnements limites à l’adolescence : l’impensable dépression… entre syncope de l’être et deuil du moi Volume 99, numéro 2, Février 2023

Auteur
Professeur, chef de service du Département de psychiatrie de l’adolescent et de l’adulte jeune, Institut mutualiste Montsouris, 42 boulevard Jourdan, 75014 Paris, France
Professeur de psychiatrie infanto-juvénile, Université de Paris Cité
* Correspondance : M. Corcos

Toute évaluation clinique d’une problématique dépressive repose sur l’étude des symptômes corporels et comportementaux extériorisés (anorexie, ralentissement, passages à l’acte, addictions…) mais aussi et surtout sur l’appréciation des caractéristiques structurelles de la personnalité. Plus profondément encore quand cela concerne spécifiquement les patients aux fonctionnements limites et jusqu’à borderline addictif.

La potentialité à réorganiser d’une manière particulière la relation aux autres peut moduler sensiblement et durablement le fonctionnement du sujet.

Nous démontrons ici l’importance de cet âge charnière qu’est l’adolescence, âge des possibles, des mouvances. On étudie un symptôme dépressif en référence au moment où il survient, à l’état psychopathologique où il s’intègre. C’est en privilégiant l’aspect dynamique de la structure psychique que l’action du thérapeute, assistant à la narrativité du sujet, permet que celui-ci puisse exprimer sa quête de sens par le travail d’élaboration.