John Libbey Eurotext

L'Information Psychiatrique

MENU

Évaluation psychologique d’un cas de neuropaludisme chez l’enfant Volume 95, numéro 10, Décembre 2019

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
Auteur
Docteur en psychopathologie
et psychologie clinique,
maître de conférences à l’université de Yaoundé 1,
Département de psychologie BP : 8003, Yaoundé Cameroun
* Correspondance

Le neuropaludisme attaque le cerveau et peut installer le traumatisme (type 1) chez la victime. En effet les séquelles du neuropaludisme sont variées à long terme et consistent souvent en des séquelles psychologiques ou physiques. Les deux peuvent aussi être combinés chez un même sujet, et montrer une effraction dans le fonctionnement du malade. L’évaluation psychologique du patient va permettre de rendre compte, à travers des distorsions de certaines fonctions cognitives et affectives, de l’effet traumatique de cette attaque (effraction) sur le psychisme. Les résultats du cas évalué dans la présente étude montrent des atteintes dans certaines de ses fonctions cognitives (la visuo-construction, l’attention, la mémoire, la planification). Au niveau de ses fonctions affectives, ce cas ne présente pas d’atteintes mais est plutôt efficient (contrôle émotionnel, habiletés relationnelles bonnes, confiance en soi) ; ce qui atteste de l’intérêt d’une telle évaluation en postcure médicale pour une prise en charge complète du patient.