John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Utilisation des scores histologiques et des outils diagnostiques non invasifs dans la stéatohépatite et la stéatohépatite non alcoolique Volume 24, supplément 3, Novembre 2017

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 CHRU de Lille, Université Lille 2, service d’hépato-gastroentérologie, France
2 Unité Inserm U995, Université Lille 2, France
3 Université de Lille, Inserm, Institut de Pathologie CHU Lille, UMR-S 1172 - JPARC - Jean-Pierre Aubert Research Center, F-59000 Lille, France
* Tirés à part

Les données épidémiologiques estiment que la stéatopathie non alcoolique concernerait près de 25 % chez les adultes et 17 % des adolescents. L’essor de cette maladie est fortement lié à l’aggravation de l’obésité et de ses complications métaboliques. La stéatopathie métabolique sera un motif de consultation fréquent, que ce soit en médecine générale et chez le spécialiste. Le diagnostic histologique de la stéatohépatite non alcoolique a aujourd’hui une place incontournable dans la gestion de la maladie. Néanmoins, la généralisation de la biopsie hépatique à l’échelle d’une population est impossible et nécessite d’utiliser des marqueurs non invasifs radiologiques ou biologiques. Cette revue détaille les différents scores histologiques utiles comme les scores Brunt, NAS et SAF. Les principaux biomarqueurs disponibles, leur utilisation en qualité d’outils d’aide au diagnostic et au suivi des patients sont également résumés pour guider le praticien.