John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Transplantation hépatique pour cholangiocarcinome : quelles indications, quels résultats ? Volume 25, numéro 4, Avril 2018

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
Auteurs
1 CHU Pontchaillou, Service de chirurgie hépatobiliaire et digestive, 2 rue Henri Le Guilloux 35033 Rennes Cedex 09, France
2 Faculté de Médecine, Université de Rennes 1, Rennes, France
* Tirés à part

Les cholangiocarcinomes sont des tumeurs rares mais de mauvais pronostic, de localisation intrahépatique ou périhilaire dans la majorité des cas. Leur taux de résécabilité est faible. La résection chirurgicale est le seul traitement potentiellement curatif, avec des résultats cependant décevants (survie globale et sans récidive à 5 ans de 40 % et 20 % respectivement), raison pour laquelle la transplantation hépatique a été évaluée dans les formes périhilaires et hépatiques. Cette mini-revue propose un état des lieux des données de la littérature permettant de mieux définir la place de la transplantation dans les cholangiocarcinomes périhilaires non résecables après sélection rigoureuse des candidats et radiochimiothérapie néoadjuvante et son intérêt dans certains cas très sélectionnés de cholangiocarcinomes intrahépatiques sur cirrhose ou sur foie sain.

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International