John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Traitement endoscopique de l’hémorragie diverticulaire Volume 12, numéro 6, Novembre-Décembre 2005

Auteur
Fédération des Spécialités digestives, hôpital Ambroise Paré, 92104 Boulogne Cedex

Une hémorragie digestive basse abondante persistante ou récidivante à court terme impose une prise en charge en urgence. Une coloscopie en urgence après préparation doit être pratiquée car elle fait le plus souvent le diagnostic de certitude de l’origine du saignement au prix d’une morbidité acceptable. En cas d’hémorragie diverticulaire active ou de signes endoscopiques de saignement diverticulaire, un traitement endoscopique réalisé simultanément permet le plus souvent une hémostase définitive, et donc d’éviter un traitement plus lourd, au moins à court terme et au prix d’une morbidité acceptable. Les principales méthodes hémostatiques utilisées isolément ou en association sont les injections d’adrénaline, la pose de clips et l’électrocoagulation.