John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Traitement endoscopique de l’achalasie de l’œsophage Volume 22, numéro 1, Janvier 2015

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3

Tableaux

Auteurs
1 Hospices Civils de Lyon, Hôpital Édouard Herriot, service de gastro-entérologie et d’endoscopie digestive, Pavillon L, 5 place d’Arsonval 69437 Lyon Cedex
2 Hospices Civils de Lyon, Hôpital Édouard Herriot, service d’explorations fonctionnelles digestives, France
3 Inserm U1032, Labtau, Lyon, France
4 Université Claude Bernard Lyon I, Lyon, France
* Tirés à part

L’achalasie est une maladie rare de l’œsophage définie par un défaut de relaxation du sphincter inférieur de l’œsophage (SIO) et une absence de contractions propagées du corps de l’œsophage (apéristaltisme). Le diagnostic de cette maladie est manométrique et 3 profils manométriques distincts sont identifiés selon la classification de Chicago. Il n’existe pas de traitement étiologique permettant de rétablir une motricité normale de l’œsophage. Le traitement repose sur une levée de l’obstacle fonctionnel au niveau du SIO. Le traitement médical qui vise à relaxer le SIO a une faible efficacité et ses effets indésirables gênants en limitent son utilisation. Le traitement chirurgical, la myotomie extramuqueuse de Heller, a été longtemps le traitement de référence. La dilatation pneumatique du cardia par endoscopie donne des résultats à court et à long terme équivalents à la chirurgie sous réserve de répéter parfois les procédures de dilatation. La myotomie per-orale endoscopique (POEM) est une nouvelle technique endoscopique qui donne des résultats très encourageants avec une faible morbidité. La POEM est proposée après échec des autres modalités de traitement.