John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Traitement du cancer colorectal métastatique en 2021 Volume 28, numéro 5, Mai 2021

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6

Tableaux

Auteurs
CHU de Saint-Étienne, Service d’hépato-gastroentérologie et d’oncologie digestive, 42055 Saint-Étienne Cedex 2
* Correspondance

Le cancer colorectal (CCR) constitue un problème de santé publique en France, il est métastatique dans la moitié des cas (synchrones dans 25 % des cas). Dès le début de la prise en charge, outre le diagnostic histologique positif et le bilan d’extension standard, il est important de déterminer le profil clinique du patient (état général, comorbidités), la résécabilité des métastases et la biologie moléculaire (RAS, BRAF, MSI) de la tumeur. Ces éléments vont nous guider dans le choix de la stratégie thérapeutique de première ligne mais également des lignes ultérieures.

Dans cet article, nous décrivons les différentes stratégies thérapeutiques en fonction du profil du patient et de la tumeur, ainsi que la place des nouveaux traitements dans ces stratégies (anti-BRAF, anti-HER2, immunothérapie et inhibiteurs de NTRK) et le rôle prometteur de l’ADN tumoral circulant dans le suivi de la maladie, la réponse au traitement et l’orientation thérapeutique.

Grâce aux progrès thérapeutiques et à la biologie moléculaire qui a permis un affinement du diagnostic, on peut parler aujourd’hui d’un traitement personnalisé du CCR au vue de la grande hétérogénéité de ces tumeurs, avec en corollaire une amélioration de la survie des patients qui atteint aujourd’hui 30 mois de médiane.