John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Traitement de la fissure anale : la France contre le monde entier ? Volume 28, numéro 7, Septembre 2021

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
Auteurs
1 Hôpital Nord, Assistance-Publique-Hôpitaux de Marseille, Service de gastroentérologie, chemin des Bourrelys, 13915 Marseille
2 Hôpital Bagatelle, Unité de Proctologie, 33400 Talence
3 Clinique Saint Antoine, 4 avenue Durante, 06000 Nice
* Correspondance

La fissure anale, dont la fréquence est d’environ 10-15 %, est le deuxième motif de consultation colo-proctologique, après la maladie hémorroïdaire. Elle se manifeste typiquement par une douleur anale rythmée par la défécation, associée ou non à des rectorragies. Sa prise en charge repose sur des traitements médicamenteux, instrumentaux et chirurgicaux. Néanmoins, si la plupart des techniques sont communes, leur choix et leur place dans la stratégie thérapeutique variant d’un pays à l’autre et, à ce jour, aucune recommandation française n’est disponible. Ainsi, une enquête nationale auprès des membres de la Société Nationale Française de Colo-Proctologie (SNFCP) a été réalisée afin, d’une part, d’évaluer les pratiques françaises et, d’autre part, de les comparer aux recommandations des autres sociétés savantes.