John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Traitement adjuvant du cancer du côlon : où en est-on en 2004 ? Volume 12, numéro 1, Janvier-Février 2005

Auteurs
Service d’Oncologie, hôpital Saint-Antoine, 184, rue du faubourg St-Antoine, 75012 Paris

Depuis quelques années, de nombreuses évolutions ont été observées dans le traitement adjuvant des cancers coliques. Après la démonstration de l’utilité du 5FU – lévamisole au début des années 1990, les standards ont été le Fufol, puis le LV5FU2. Les récents résultats de l’étude Mosaic démontrent une nouvelle amélioration de la prise en charge avec le Folfox4 qui doit désormais devenir le standard thérapeutique : le taux de patients vivants sans rechute à 3 ans est de 78,2 % pour les patients traités par Folfox4, comparé à 72,9 % pour les patients traités par LV5FU2 (p = 0,002). Il est recommandé de procéder à une chimiothérapie adjuvante pendant 6 mois dans les stades III. Ce traitement est une option dans les stades II, mais l’avantage observé, par exemple dans l’étude Mosaic pour les stades II « graves », est au moins égal à celui obtenu dans les stades III. Les patients âgés peuvent être traités selon les mêmes modalités que les patients plus jeunes, en se basant sur l’âge physiologique et les contre-indications relatives des pathologies associées. Les études à venir vont tâcher de définir la place des nouvelles thérapies ciblées en association avec la chimiothérapie conventionnelle dans le traitement adjuvant des cancers coliques. Pour l’instant, les différentes tentatives de sélection des patients selon des critères de biologie moléculaire ne permettent pas encore de mieux préciser les indications de la chimiothérapie adjuvante, mais des études prospectives pourront sans doute dans un proche avenir être d’une réelle aide décisionnelle.