John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Thrombose du système veineux splanchnique compliquant les pancréatites aiguës/chroniques Article à paraître

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4

Tableaux

Auteurs
CHU Côte de Nacre, Service d’hépato-gastro-entérologie et nutrition, 14000 Caen
* Correspondance

La thrombose du système veineux splanchnique est une complication vasculaire des pancréatites aiguës et chroniques, dont l’incidence oscille entre 1,8 et 35 % selon les sources. De par sa proximité immédiate, la thrombose de la veine splénique est la plus fréquente. Celle-ci est asymptomatique dans plus de 90 % des cas. L’échographie-Doppler est l’examen diagnostique de première intention qui doit être confirmé par une imagerie en coupes injectée. Le facteur de risque principal est l’inflammation locale (nécrose, collection liquidienne ou pseudo-kyste) directement au contact du réseau vasculaire. L’hypercoagulabilité secondaire à l’inflammation et les facteurs pro-thrombotiques ne sont pas reconnus comme facteurs de risque indépendants dans ce contexte. De ce fait, la recherche d’une thrombophilie n’est pas indiquée systématiquement. Une anticoagulation curative pendant trois à six mois est indiquée en cas de thrombose portale, conseillée en cas de thrombose mésentérique et plus discutée en cas de thrombose splénique isolée. La complication principale est l’hypertension portale segmentaire avec majoritairement l’apparition de varices gastriques. Un traitement endoscopique est efficace en cas d’hémorragie digestive qui peut survenir dans environ 12,3 % des cas, relayé par traitement endoscopique ou bêta-bloquant en monothérapie. La splénectomie ou encore, l’embolisation de l’artère splénique ont une place très limitée en raison de leur taux de complications mais restent des alternatives en cas de saignement non maîtrisé.