John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Tests virologiques dans les hépatites B et C Volume 15, numéro 5, Septembre-Octobre 2008

Auteur
Centre national de référence des hépatites B, C et delta, laboratoire de virologie, Inserm U841, hôpital Henri-Mondor, université Paris-XII, 51, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 94010 Créteil, France

Les outils virologiques, sérologiques et moléculaires sont indispensables à la prise en charge des hépatites virales, à la fois pour le diagnostic de l’infection, la mise en place du traitement antiviral et le suivi de la réponse virologique au traitement. Le diagnostic de l’hépatite aiguë B est fondé sur l’interprétation des profils sérologiques du virus de l’hépatite B (VHB). Le diagnostic des hépatites chroniques B repose sur l’interprétation des profils sérologiques et sur la quantification de l’ADN du VHB. L’évaluation de l’efficacité du traitement antiviral est fondée sur des mesures répétées de la charge virale. Chez les malades ayant une hépatite chronique B antigène HBe positif, l’efficacité sera également appréciée par la perte de l’antigène HBe, éventuellement suivie de l’apparition des anticorps anti-HBe. Le diagnostic des hépatites C repose sur la détection des anticorps dirigés contre le virus de l’hépatite C (VHC) et de l’ARN du VHC par une méthode moléculaire sensible. La détermination du génotype est recommandée, car ce dernier influence la décision de traiter et détermine la dose de ribavirine, la durée du traitement et le suivi de l’efficacité antivirale.