John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Sous-populations lymphocytaires T immunorégulatrices et pathogénie des maladies inflammatoires chroniques de l'intestin Volume 5, numéro 6, Novembre - Décembre 1998

Auteur

Les lymphocytes T exercent de multiples fonctions au sein du système immunitaire. Ils constituent un ensemble hétérogène qui peut être individualisé en différentes sous-populations. Une base moléculaire à l'hétérogénéité fonctionnelle des cellules T est fournie par l'expression différentielle de protéines membranaires identifiées par des anticorps monoclonaux tels que les anticorps CD4 ou CD8. Parmi les sous-populations lymphocytaires T, certaines ont des fonctions immunorégulatrices qui amplifient ou freinent les fonctions effectrices d'autres lymphocytes T ou B. Un rôle important de la régulation du système immunitaire est de maintenir la tolérance vis-à-vis des propres constituants de l'organisme et du contenu non pathogène du tube digestif. Un des mécanismes qui contribue à la tolérance est l'immunosuppression active exercée par des sous-populations lymphocytaires T immunorégulatrices. L'analyse de nombreux modèles animaux de maladies inflammatoires chroniques de l'intestin suggère que différentes anomalies aboutissant à la perte de la fonction d'une sous-population T régulatrice peuvent entraîner une dérégulation de la réponse immunitaire dans l'intestin, site particulièrement sensible à toute perturbation des mécanismes contrôlant le système immunitaire.