John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Signature moléculaire et traitement personnalisé du carcinome hépatocellulaire Volume 27, supplément 1, Mai 2020

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 Hôpitaux Universitaires Paris-Seine-Saint-Denis, Hôpital Jean-Verdier, Service d’hépatologie, Avenue du 14 juillet, 93140 Bondy
2 Unité de Formation et de Recherche Santé Médecine et Biologie Humaine, Université Paris 13, Communauté d’Universités et Etablissements Sorbonne Paris Cité, Paris
3 Centre de Recherche des Cordeliers, Sorbonne Universités, Inserm, UMRS-1138, Sorbonne Université, F-75006 Paris
4 Functional Genomics of Solid Tumors, USPC, Université Paris Descartes, Université Paris Diderot, Université Paris 13, F-75006 Paris
* Correspondance

Le carcinome hépatocellulaire est une tumeur hétérogène au niveau moléculaire. Le séquençage nouvelle génération des carcinomes hépatocellulaires a permis d’identifier des mutations récurrentes dans différentes voies de signalisation importantes dans la carcinogenèse hépatique : maintenance télomérique, cycle cellulaire, voie Wnt/bêta-caténine, gènes contrôlant l’épigénétique, stress oxydatif, voie akt/mtor et ras/raf/map kinase. Ces différentes altérations génétiques sont associées à des groupes transcriptomiques reliés à des caractéristiques cliniques et histologiques spécifiques constituant une classification génotype/phénotype en différents sous-groupes moléculaires. L’analyse de la génomique du carcinome hépatocellulaire pourrait constituer la base de signatures moléculaires pronostiques et permettre l’identification de biomarqueurs de réponses aux thérapies systémiques existantes et de nouvelles cibles thérapeutiques dans le carcinome hépatocellulaire avancé.