John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Second look chirurgical chez les patients à risque élevé de développer une carcinose péritonéale d’origine colorectale Volume 18, numéro 6, Novembre-Décembre 2011

Auteurs
Institut Gustave Roussy, Département de Chirurgie Oncologique, 114 Avenue Edouard Vaillant, 94805, Villejuif, Cedex, France

Le concept du second-look chirurgical repose sur les résultats encourageants de la chirurgie d’exérèse suivie de chimiohyperthermie intrapéritonéale dans le traitement de la carcinose colorectale et sur l’absence d’examens d’imagerie performants pour le diagnostic à un stade précoce de la carcinose. Nous avons réalisé une première étude chez des patients opérés d’un cancer colorectal, asymptomatiques, sans signe biologique ou clinique de récidive, à risque élevé de développer une carcinose. Trois groupes de patients à risque ont été sélectionnés : les patients ayant une carcinose localisée synchrone de la tumeur primitive et réséquée, les patientes ayant une (des) métastases ovarienne(s) synchrone(s), et ceux ayant une tumeur primitive perforée. Une carcinose colorectale était présente chez 16/29 (55 %) patients lors du second-look. Lors d’une seconde étude, les patients à risque élevé de carcinose avaient une chirurgie de second-look comme précédemment décrite, associée de façon systématique à une chimiohyperthermie intrapéritonéale. Après un suivi médian de 30 mois [9-109], les survies globale et sans récidive à 5 ans étaient de 90 % et de 44 %. Après ces résultats préliminaires encourageants, un essai randomisé de phase III multicentrique (PROPHYLOCHIP, NCT01226394, PRODIGE 19), chez des patients à risque élevé de carcinose, comparant une attitude standard de surveillance clinique, biologique et morphologique, à une exploration chirurgicale associée à une CHIP systématique, qu’il y ait ou non une carcinose visible, est en cours.