John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Risques infectieux émergents en endoscopie : les duodénoscopes sont-ils devenus dangereux ? Volume 27, numéro 10, Décembre 2020

Auteurs
CHRU Besançon, RSI service de gastroentérologie, endoscopie digestive et unité centralisée de désinfection des endoscopes, F25030 Besançon cedex
* Correspondance

La prévention des infections a été et sera toujours nécessaire dans l’unité d’endoscopie gastro-intestinale. L’infection d’un malade via un endoscope est le plus souvent liée à une décontamination insuffisante due à une erreur humaine dans le cas des endoscopes simples comme les gastroscopes et les coloscopes. Cette erreur est favorisée par la structure complexe des duodénoscopes mais aussi des échoendoscopes linéaires. Afin d’éviter de nouveaux accidents, la DGOS (Direction générale de l’offre de soins) a édité deux circulaires, l’une à l’été 2016, l’autre à l’été 2018. Les firmes fabricantes d’endoscopes ont quant à elles réagi en modifiant la structure des duodénoscopes afin de faciliter le reprocessing. Les contaminations en endoscopie ne sont pas liées exclusivement aux duodénoscopes. Il ne faut oublier ni le risque HPV au niveau anal, ni les contaminations aériennes en période d’épidémie à virus respiratoire.