John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Récepteurs activés par des protéases et pathologies du tractus digestif Volume 13, numéro 1, Janvier-Février 2006

Auteurs
Department of Pharmacology and Therapeutics, Faculty of Medicine, University of Calgary, 3330 Hospital Drive N.W., Calgary, Alberta, Canada, T2N 4N1, Mucosal Inflammation Research Group, Department of Pharmacology and Therapeutics, Faculty of Medicine, University of Calgary

Le tractus gastro-intestinal est exposé à une panoplie de protéases en situation physiologique aussi bien que pathologique. La trypsine en est l’exemple le plus évident. La découverte de récepteurs activés par des protéases (Proteinase-Activated Receptors ; PARs) a ouvert la porte à de nouvelles recherches portant sur les fonctions de signalisation des protéases, jusqu’alors insoupçonnées, dans le tractus digestif. Les PARs sont retrouvées à tous niveaux du tractus digestif et sont exprimées dans plusieurs types cellulaires. Cette distribution étendue explique le nombre important de processus physiologiques reliés au tractus digestif qui peuvent être modulés par l’activation des PARs (transport d’ions, perméabilité, motricité, inflammation, fonctions sensitives, prolifération cellulaire). L’implication des PARs dans ces processus suggère qu’ils ont un rôle important à jouer dans le développement de pathologies associées à un dysfonctionnement du tractus digestif. En effet, un nombre croissant d’études associe les PARs à certaines pathologies digestives telles que la maladie de Crohn, les colites infectieuses, le cancer du côlon, le syndrome du côlon irritable ou encore, la pancréatite. Cette revue a pour objectif de souligner les récentes données expérimentales suggérant une contribution de l’activation des PARs au développement de certaines de ces pathologies du tractus digestif.