John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Radiothérapie vectorisée des tumeurs endocrines digestives Volume 14, numéro 2, Mars-avril 2007

Auteurs
Fédération d’Endocrinologie et Centre de Médecine Nucléaire, Hôpital Neuro-cardiologique, Lyon, France, Service de Médecine nucléaire, Centre René Huguenin de lutte contre le cancer, 35, rue Dailly, 92210 Saint Cloud, France

Parmi les différentes alternatives thérapeutiques des tumeurs endocrines digestives, la radiothérapie métabolique ou vectorisée utilisant des peptides radiomarqués est une voie qui se développe. Les résultats préliminaires obtenus avec des analogues radiomarqués de la somatostatine dans les tumeurs endocrines sont encourageants. Si les bénéfices de l’utilisation thérapeutique de l’ 111In-Pentetreotide sont essentiellement symptomatiques, des réponses tumorales objectives et durables sont obtenues avec les nouveaux analogues couplés à des émetteurs β -. Il est maintenant nécessaire d’identifier plus précisément les facteurs prédictifs de la réponse thérapeutique dans un souci d’optimisation du résultat et de limitation de la toxicité. Les perspectives sont liées au développement de nouveaux analogues encore plus spécifiques des sous-types de récepteurs exprimés par les cellules tumorales et à l’utilisation d’autres analogues peptidiques dont les applications déborderont probablement le cadre des tumeurs endocrines.