John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Progrès en imagerie hépatique Volume 18, numéro 5, Septembre-Octobre 2011

Auteur
Assistance publique - Hôpitaux de Paris, hôpital Beaujon, service de radiologie, 100, boulevard du Général-Leclerc, 92110 Clichy, France

Dans cet article, trois progrès en imagerie hépatique seront envisagés : l’imagerie de diffusion en IRM, l’échographie de contraste et l’imagerie multimodale. L’imagerie de diffusion étudie la mobilité des molécules d’eau dans un tissu donné. Initiée tout d’abord en IRM neurologique, elle est maintenant d’utilisation courante dans l’abdomen. Les principales applications en pathologie hépatique sont la caractérisation et la détection des lésions focales. L’échographie de contraste utilise des agents de contraste purement vasculaires. Les principales applications concernent la caractérisation des tumeurs du foie. Le but de l’imagerie multimodale est de combiner des informations provenant de plusieurs méthodes d’imagerie de façon à améliorer le diagnostic ou le guidage des traitements non chirurgicaux. Elle est particulièrement utile à l’exploration hépatique.