John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Prise en charge nutritionnelle après gastrectomie pour cancer Volume 27, numéro 5, Mai 2020

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 CHU François-Mitterrand, Service d’hépato-gastro-entérologie, F-21000 Dijon
2 Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation, AgroSup Dijon, CNRS, INRAE, Université Bourgogne Franche-Comté, F-21000 Dijon
3 Fédération Francophone de Cancérologie Digestive (FFCD), Digestive Cancers Registry of Burgundy, University Hospital Dijon, University of Bourgogne-Franche-Comté, INSERM UMR 1231
* Correspondance

La chirurgie d’exérèse est le seul traitement à visée curative des cancers gastriques. En ce qui concerne la gastrectomie, cette résection entraîne une altération profonde de la physiologie et du métabolisme digestif pouvant aboutir à une dénutrition protéino-énergétique. L’état nutritionnel avant et après la chirurgie conditionnant la survie à long terme, il est indispensable de dépister et corriger au plus tôt une dénutrition protéino-énergétique en utilisant le support nutritionnel le plus adapté. Par ailleurs, la gastrectomie est responsable d’une malabsorption à l’origine de nombreuses carences qui doivent être dépistées, supplémentées et surveillées tout au long de la vie. Enfin, la résection de l’estomac, élément central dans le processus de digestion, peut être à l’origine d’un dumping syndrome, qui conduit à une diminution des ingesta et à une aggravation d’un état nutritionnel déjà fragilisé par le cancer puis la chirurgie. L’objet de ce travail est de passer en revue les thérapeutiques à mettre en œuvre pour améliorer la prise en charge des complications trop souvent ignorées de la gastrectomie.