John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Prise en charge des polypes colorectaux dégénérés Volume 18, numéro 5, Septembre-Octobre 2011

Auteurs
Hôpital Édouard-Herriot, service d’hepatogastroentérologie, pavillon H, 69437 Lyon Cedex 03, France

Après résection endoscopique d’un adénome dégénéré, les adénocarcinomes intramuqueux réséqués en un fragment ne sont pas une indication de chirurgie complémentaire. Dans le cas d’un foyer d’adénocarcinome envahissant la sous-muqueuse, quatre critères incontournables sont à prendre en compte et doivent conduire, si la situation du patient le permet, à une chirurgie complémentaire : la présence d’une invasion lymphatique ou vasculaire, le caractère indifférencié, enfin l’absence d’une marge d’au moins 1 mm. Le cinquième critère péjoratif est une invasion sous-muqueuse dépassant 1 000 μM. Un autre critère, moins bien évalué et moins reproductible, est la présence d’un budding (foyers de cellules isolées, ou indifférenciées, ou d’aspect plus agressif en périphérie de la tumeur). En l’absence de critère péjoratif, le traitement endoscopique peut être considéré comme carcinologique, malgré le minime risque d’invasion ganglionnaire, à mettre en balance avec le risque opératoire.