John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Prise en charge des cancers de l’œsophage localement avancés Volume 12, numéro 4, Juillet-Août 2005

Auteurs
Service de gastroentérologie et d’oncologie digestive, CHU Timone, Marseille, France

Jusqu’à très récemment, l’association de l’échoendoscopie et du scanner permettait de classer le cancer de l’œsophage en résécable ou non résécable. De nouvelles techniques d’imagerie telle que le TEP scan semblent devenir incontournables dans le bilan préthérapeutique.La prise en charge des tumeurs localement avancées de l’œsophage doit être discutée en réunion de concertation pluridisciplinaire et l’option non chirurgicale est à discuter. La radiochimiothérapie exclusive enregistre des survies à 5 ans similaires aux survies publiées dans les différentes séries chirurgicales. Les essais de radiochimiothérapie préopératoire sont tous négatifs et l’intérêt de ce traitement n’est pas démontré. La chimiothérapie néoadjuvante est une option hors essai même si les deux études publiées sont contradictoires. La chimiothérapie adjuvante est encore à évaluer en cas d’atteinte ganglionnaire.Il faut continuer d’inclure les patients dans des essais randomisés pour améliorer les protocoles de chimiothérapie néoadjuvante ou adjuvante.