John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Place du ballon gastrique dans la prise en charge de l’obésité morbide en 2012 Volume 19, numéro 7, Septembre 2012

Auteurs
Hôpital Avicenne, service de gastroentérologie, 125, rue de Stalingrad, 93009 Bobigny cedex, France, CRNH IdF, hôpital Avicenne, 125, rue de Stalingrad, 93009 Bobigny cedex, France, Université Paris-13, 93009 Bobigny cedex, France

Le ballon gastrique induit des modifications de la régulation du comportement alimentaire. Le ballon entraîne à court terme une perte de poids moyenne de 15 kg (extrêmes : 0-25 kg) et une amélioration des comorbidités liées à l’obésité. Plusieurs modèles sont actuellement disponibles dont le mode de remplissage et la durée d’utilisation sont variées. Le ballon induit des effets secondaires immédiats fréquents à type de nausées et vomissements ainsi que des douleurs abdominales, mais aussi des complications rares qui peuvent être sévères. L’apprentissage des techniques de pose et de dépose doit se faire dans des centres d’experts. Les données disponibles suggèrent que l’effet du ballon diminue à distance du retrait mais qu’un effet persiste chez au moins un tiers des patients initialement répondeurs. La pose du ballon n’est envisageable que dans le cadre d’une prise en charge multidisciplinaire.