John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Place de l'échoendoscopie dans l'incontinence anale Volume 3, numéro 3, Mai - Juin 1996

Auteur
Service de gastro-entérologie, hôpital Cochin, 29, rue du Faubourg- Saint-Jacques, 75014 Paris, France.

Si l'indication la plus représentée de l'échoendoscopie ano-rectale reste le bilan préthérapeutique des adénocarcinomes, plusieurs applications se développent en pathologie ano-rectale bénigne. Ce développement est lié à une meilleure connaissance de l'échoanatomie du canal anal, et des principales images pathologiques : ruptures sphinctériennes, abcès et fistules. Pour les premières, qui surviennent principalement dans les suites de l'accouchement par voie basse, l'échoendoscopie tend à supplanter les moyens d'exploration plus anciens et notamment l'électromyographie. Les informations apportées par l'échoendoscopie dans les travaux de recherche clinique annoncent une meilleure connaissance de la pathogénie de l'incontinence anale, gage d'un meilleur choix thérapeutique. Réalisée après cure chirurgicale, l'échoendoscopie permet de mieux comprendre la qualité du résultat fonctionnel postopératoire.