John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Pharmacogénétique en hépato-gastroentérologie Volume 13, numéro 4, Juillet-Août 2006

Auteurs
Service d’Hépato-gastroentérologie, hôpital Trousseau, CHU Tours 37044 Tours Cedex 09, Unité Inserm U775, Bases moléculaires de la réponse aux xénobiotiques, 45 rue des Saints Pères, 75006 Paris, Service de biochimie spécialisée de pharmacogénétique et d’oncologie moléculaire, hôpital européen Georges Pompidou, 20, rue Leblanc, 75015 Paris

L’effet des médicaments est variable d’un individu à l’autre en termes d’efficacité et de tolérance. Compte tenu de la fenêtre thérapeutique étroite de nombreux médicaments et, tout particulièrement, des médicaments anticancéreux, la prédiction de l’effet des médicaments est un problème crucial, d’autant plus que dans de nombreuses situations il existe des alternatives thérapeutiques. Des facteurs génétiques affectant la pharmacocinétique et la pharmacodynamie des médicaments expliquent en partie cette variabilité interindividuelle. La pharmacogénétique étudie l’ensemble des mécanismes d’origine génétique intervenant dans la réponse aux médicaments et a pour but ultime l’optimisation des traitements médicamenteux, en termes tant d’efficacité que de sécurité d’emploi. De nombreux polymorphismes génétiques affectant les gènes codant pour des enzymes, des transporteurs et des cibles pharmacologiques ont été décrits et leurs conséquences sur la biodisponibilité et l’effet de nombreux médicaments ont été rapportées. Plusieurs exemples de médicaments utilisés en hépato-gastroentérologie permettent d’illustrer l’intérêt de la pharmacogénétique dans la prise en charge thérapeutique des malades. Le 5-fluorouracile (5-FU), l’irinotécan et l’azathioprine illustrent de manière exemplaire l’importance potentielle des applications cliniques de la pharmacogénétique. La validation clinique d’un grand nombre de tests pharmacogénétiques et la mise au point de nouvelles technologies très performantes de génotypage (polymerase chain reaction [PCR] en temps réel, puces à ADN…) devraient contribuer à un développement accru et rapide de la pharmacogénétique dans la pratique médicale courante, avec la perspective d’une utilisation plus efficace des médicaments avec un moindre risque pour le patient.