John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Perturbations du métabolisme glucidique et de sa régulation au cours de la cirrhose : physiopathologie, impact pronostique et implications thérapeutiques Volume 13, numéro 4, Juillet-Août 2006

Auteurs
Fédération d’Hépato-Gastroentérologie médico-chirurgicale, Hôpital Beaujon, 100, boulevard du Général Leclerc, 92100 Clichy

Siège d’une activité métabolique intense, le foie joue un rôle central dans le métabolisme des glucides. Son dysfonctionnement au cours de la cirrhose s’accompagne fréquemment de diabète. L’hyperinsulinémie centrale associée à l’insulinorésistance périphérique est la principale responsable de la forte prévalence du diabète chez les malades atteints de cirrhose. Le diabète de type II peut lui-même être à l’origine d’une stéatose hépatique non alcoolique pouvant se compliquer de fibrose puis de cirrhose, voire de carcinome hépatocellulaire. Les troubles de la glycorégulation au cours de la cirrhose constituent un cofacteur de gravité et un élément pronostique péjoratif indépendant dans l’évolution des hépatopathies chroniques, ce qui implique une prise en charge diagnostique et thérapeutique spécifique. Les patients atteints de cirrhose nécessitent aussi souvent une insulinothérapie pour le contrôle métabolique des perturbations de leur métabolisme glucidique. Des recherches complémentaires sont nécessaires pour développer des stratégies qui pourraient améliorer la prise en charge thérapeutique et le devenir de ces patients.