John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Patients naïfs : traitement « à la carte » ? Volume 17, supplément 5, novembre 2010

Auteur
Service MAD et université Lille-2, Hôpital Claude-Huriez, CHRU de Lille, France

La bithérapie pégylée permet d'obtenir une éradication du virus de l'hépatite C (VHC) chez 40 % des patients infectés par le génotype 1 et chez 70 % des patients infectés par les génotypes 2-3. Elle doit être administrée chez les patients génotypes 2-3 pendant six mois avec une dose stable de 800 mg/j de ribavirine et chez les patients génotypes 1-4-5-6 pendant 12 mois avec une dose adaptée au poids selon des modalités variant en fonction de l'interféron pégylé. La réduction de ces durées ne devrait être discutée qu'en cas de mauvaise tolérance chez les patients ayant une réponse virologique rapide (RVR). À l'inverse, l'allongement ne peut être recommandé chez les répondeurs virologiques lents. Le développement précoce d'une anémie sous traitement est un facteur prédictif de bonne réponse. La détermination du polymorphisme de l'IL-28B devra être intégrée au bilan préthérapeutique.