John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Pancréatite aiguë récidivante ni alcoolique, ni biliaire : cherchons le coupable ! Volume 9, numéro 5, Septembre - Octobre 2002

Auteurs
Clinique chirurgicale II, CHU Hôtel-Dieu, Nantes 44000.,

Observation : M.S., 70 ans, était hospitalisé pour un premier épisode de pancréatite aiguë (PA) (amylasémie à 5 fois la limite supérieure de la normale) sans caractère de gravité. Un premier bilan étiologique était négatif : absence d'intoxication alcoolique ou d'argument biologique, échographique, échoendoscopique en faveur d'une migration lithiasique. Le scanner montrait des lésions de PA localisées à la région corporéo-caudale. Au décours d'un second épisode de PA bénigne, 3 mois plus tard, un nouveau bilan morphologique associait scanner et cholangio-pancréatographie IRM (CPRM). Il montrait des anomalies du pancréas corporéo-caudal avec une dilatation canalaire localisée à la portion distale du canal principal et aux canaux secondaires (figures 1 et 2). On notait l'absence de syndrome tumoral, de retentissement vasculaire et d'adénopathie. Il n'existait aucun signe d'insuffisance pancréatique exocrine ou endocrine. Le diagnostic de tumeur intracanalaire papillaire et mucineuse du pancréas (TIPMP) corporéo-caudale était le plus probable selon la CPRM. Une résection pancréatique corporéo-caudale était envisagée. En peropératoire, la région corporéo-caudale du pancréas était remaniée par des phénomènes inflammatoires. Une pancréatectomie gauche avec splénectomie était réalisée, après échec d'une tentative de conservation des vaisseaux spléniques. L'examen extemporané de la tranche de section isthmique montrait un aspect normal. L'étude anatomopathologique confirmait le diagnostic de TIPMP corporéo-caudale réalisant une prolifération anormale de l'épithélium canalaire, muco-sécrétante, responsable d'une dilatation ectasique des canaux pancréatiques (figures 3 et 4), avec plusieurs foyers d'adénocarcinome non invasif. Les suites opératoires furent simples. Un contrôle annuel de principe par CPRM est programmé.