John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Optimisation des traitements immunomodulateurs au cours des MICI Volume 16, numéro spécial 1, Maladie de Crohn : vers une « rémission profonde » en 2009

Auteur
Service d’hépato-gastroentérologie, hôpital Haut-Lévêque, 33600 Pessac

L’avènement des anti-TNF a bouleversé la prise en charge des malades atteints de maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI). Dans le même temps, l’utilisation des immunosuppresseurs classiques tels que l’azathioprine et le méthotrexate s’est étendue. Leur pharmacologie et les effets indésirables de ces traitements sont par ailleurs mieux compris. Cependant, cet arsenal thérapeutique reste limité et il est probable que nous n’aurons pas à disposition de nouvelles molécules dans les années à venir. Nous devrons donc tirer le meilleur bénéfice possible des traitements actuels. Nous verrons ainsi dans cette revue comment utiliser au mieux les traitements immunomodulateurs au cours des MICI, que ce soient les immunosuppresseurs ou les anti-TNF.