John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Opérer ou ne pas opérer, telle est la question en cas de reflux gastro-œsophagien réfractaire aux inhibiteurs de la pompe à protons Volume 27, numéro 2, Février 2020

Illustrations

  • Figure 1
Auteur
CHU Estaing, Service de Médecine de l’Appareil Digestif, 63003, Clermont-Ferrand
* Correspondance

IntroductionLe reflux gastro-œsophagien (RGO) est une maladie fréquente qui peut fortement altérer la qualité de vie des patients. On estime sa prévalence comprise entre 20 et 40 % de la population [1]. Les symptômes typiques de RGO comprennent le pyrosis et les régurgitations qui peuvent être accompagnés d’un syndrome postural. Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) sont très efficaces pour cicatriser une œsophagite peptique mais près de 30 % des patients restent symptomatiques ou insatisfaits [...]