John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Obésité et cancer colorectal Volume 28, numéro 1, Janvier 2021

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
Auteurs
CHRU de Brest, site de la Cavale Blanche, Service d’hépato-gastroentérologie, Boulevard Tanguy Prigent, 29200 Brest
* Correspondance

L’obésité entraîne une augmentation du risque de cancer colorectal (CCR). Elle semble également avoir un impact négatif sur les complications post-opératoires, l’efficacité des traitements et le pronostic du CCR. La chirurgie bariatrique pourrait diminuer le risque de CCR chez les sujets obèses. Les perturbations métaboliques induites par l’obésité et impliquées dans la cancérogenèse colorectale sont complexes. Différentes hormones, adipokines et médiateurs cellulaires produits au niveau du tissu adipeux contribuent au développement et à la progression tumorale. Les principales voies métaboliques affectées au niveau du tissu adipeux sont celles de l’insuline et des facteurs de croissance IGF et de leurs récepteurs, de la leptine, des adipokines et des œstrogènes ; l’inflammation chronique et les perturbations de l’homéostasie des acides biliaires jouent également un rôle important. Enfin, l’obésité est associée à une diminution significative de la diversité du microbiote intestinal. Ces modifications entraînent une altération de la barrière intestinale, une augmentation des molécules pro-inflammatoires d’origine microbienne. Elles induisent également un remodelage épigénétique et modifient l’expression des gènes dans les cellules épithéliales coliques. Enfin, elles causent des altérations des métabolites microbiens intestinaux qui peuvent causer des dommages à l’ADN et diminuer l’immunité anti-tumorale.