John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Nouvelles perspectives dans les MICI Volume 16, numéro 5, septembre-octobre 2009

Auteur
Service gastroenterology, CHU St Etienne

De très nombreuses communications ont été présentées sur les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI). L’essai SONIC confirme à un an la supériorité de l’association infliximab-azathioprine (AZA) chez les patients en échec de corticothérapie et naïfs de biothérapie et immunosuppresseurs. L’essai STORI a montré à 18 mois que dans plus de 50 % des cas, les patients en rémission sous infliximab-azathioprine, restent en rémission clinique après arrêt de l’infliximab. Ces données changeront sans nul doute notre stratégie thérapeutique. De très nombreuses présentations nous ont rassurés sur l’absence d’effets tératogènes évidents de nos traitements (AZA et biothérapies) durant la grossesse. Une analyse bénéfice-risque s’impose bien entendu au cas par cas. Enfin, cet article rapporte les nombreux échecs ou doutes sur de nouvelles molécules. C’est la raison pour laquelle optimiser nos traitements s’impose en pratique clinique.