John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Nouveaux standards de traitements immuno-oncologiques et perspectives thérapeutiques du carcinome hépatocellulaire Article à paraître

Tableaux

Auteur
1 Hôpital de la Croix-Rousse, Service d’hépatologie et gastro-entérologie, 103 Grande rue de la Croix-Rousse, 69004 Lyon
2 INSERM U1052, Centre de Recherche sur le Cancer de Lyon, Équipe d’épigénétique et épigénomique du carcinome hépatocellulaire, Lyon
* Correspondance

De nombreux patients porteurs de carcinome hépatocellulaire seront confrontés tôt ou tard au cours de l’histoire de leur maladie, aux traitements systémiques. Les inhibiteurs de tyrosine kinase en monothérapie ont été les seuls traitements disponibles pendant plus de dix ans. L’immuno-oncologie en monothérapie a été décevante. Par contre, en combinaison thérapeutique, elle paraît très prometteuse et le premier essai de phase III démontrant l’efficacité de l’association d’atézolizumab et de bévacizumab est devenu le traitement de référence de première ligne systémique du carcinome hépatocellulaire. Les essais de phases-phases I/II d’autres types de combinaisons d’immuno-oncologie (nivolumab/ipilimumab, durvalumab/trémélimumab, pembrolizumab/lenvatinib) ont donné des résultats prometteurs, et les résultats des phases III correspondantes sont en attente. Les stratégies de combinaisons sont aussi en cours d’évaluation dans des optiques adjuvantes après résection chirurgicale ou thermo-ablation, ou bien en complément de traitements locorégionaux.