John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Modifications diététiques chez les sujets avec un syndrome de l’intestin irritable : cause ou conséquence ? Volume 13, numéro 1, Janvier-Février 2006

  • Page(s) : 76
  • Année de parution : 2006

Modifications diététiques chez les sujets avec un syndrome de l’intestin irritable : cause ou conséquence ?

SC Ligaarden et al. OP-G-11. Dietary modification in subjects with irritable bowel syndrome : cause or consequence ?

Les malades atteints de SII rapportent souvent que leurs symptômes sont exacerbés par certains aliments et ils modifient spontanément leur alimentation. Il n’est pas démontré si ces observations se limitent à la population de malades qui consultent ou si elles s’appliquent aussi à l’ensemble des malades atteints de SII. Quatre mille six cent vingt-deux sujets représentatifs de la population générale ont répondu à des questionnaires concernant leurs symptômes digestifs, la notion d’un diagnostic connu de SII, et leurs habitudes alimentaires (fréquence et quantité). Un SII était diagnostiqué selon les critères de Rome II chez 389 sujets (8,4 %). Des différences significatives étaient observées entre les malades et les sujets sans SII. Les malades avaient des ingesta liquidiens (eau, thé) plus importants mais des consommations de laitages, de fromages, de féculents, de fruits et légumes ou d’oméga 3 significativement moins importants que les sujets sans SII. Il semble donc que ces préférences alimentaires s’appliquent à l’ensemble de la population des malades atteints de SII. Ce travail ne permet cependant pas de savoir si ces changements sont la cause ou une conséquence des symptômes.