John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Micro-ARN et cancer colorectal Article à paraître

Illustrations

  • Figure 1

Tableaux

Auteurs
1 CHRU de Tours, Hôpital Trousseau, service d’hépato-gastro-entérologie et de cancérologie digestive, 37044 Chambray-lès-Tours
2 EA 7501, GICC, équipe PATCH, Université de Tours
3 Inserm UMR 1069, Nutrition Croissance et Cancer (N2C), Université de Tours
* Correspondance
  • Mots-clés : micro-ARN, cancer colorectal, biomarqueur, diagnostic, pronostic, thérapie
  • DOI : 10.1684/hpg.2019.1896

Les micro-ARN (miR) sont de petits ARN simple brin. Leur rôle est de réguler la traduction d’ARN messager cible. Ils impactent ainsi le fonctionnement global de notre organisme. Leur dérégulation est impliquée dans un grand nombre de mécanismes pathologiques, notamment dans l’initiation et la progression tumorales colorectales. Il est possible de détecter les fluctuations d’expression des miR dans les tissus digestifs, le sang et les selles. Certains miR ont été identifiés comme des potentiels biomarqueurs diagnostiques et pronostiques du cancer colorectal (CCR). Leurs dérégulations participent également aux mécanismes de résistance à certains médicaments anti-tumoraux. La mesure du niveau d’expression de miR est une piste pour la recherche de biomarqueurs prédictifs de l’efficacité des traitements couramment prescrits dans le CCR. Ils sont également des cibles thérapeutiques potentielles car l’induction pharmacologique de la sur- ou sous-expression de certains miR pourrait être utilisée afin de modifier les caractéristiques des tumeurs et servir de base pour de nouvelles thérapies en oncologie. Les miR représentent des éléments-clés du développement du CCR avec des perspectives d’applications prometteuses et innovantes en pratique clinique.