John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

L‘insulinorésistance Volume 11, numéro 1, Janvier-Février 2004

Auteur
CHU Bichat Claude‐Bernard, service d‘endocrinologie‐diabétologie‐nutrition, 46, rue Henri‐Huchard, 75877 Paris Cedex 18

L‘insuline n‘est pas seulement la seule hormone hypoglycémiante. C‘est aussi une hormone anabolique dont les principaux tissus cibles sont le foie, le muscle squelettique et le tissu adipeux. L‘élévation de l‘insulinémie (comme on peut l‘observer après un repas) va permettre de réduire la glycémie (en réduisant la production hépatique de glucose et en augmentant le transport de glucose dans le muscle squelettique) et de contrôler les paramètres lipidiques (réduction de la libération post‐prandiale des triglycérides‐VLDL par le foie et stockage dans l‘adipocyte des lipides ingérés). En résumé, l‘insuline permet l‘utilisation des calories ingérées au niveau des tissus, ce qui permet le contrôle des concentrations de glucose et de lipides circulants.