John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Les souris transgéniques : 1. un passé bien rempli, un avenir très prometteur Volume 6, numéro 3, Mai - Juin 1999

Auteur

Depuis leur première description dans la littérature, il y a une vingtaine d’années, les souris transgéniques ont envahi de très nombreux domaines de recherche aussi bien fondamentale qu’appliquée. Grâce aux connaissances acquises sur la régulation de l’expression des gènes, il a rapidement été possible de cibler l’expression d’un gène dans un tissu, un organe et à un stade de développement particulier. On a pu ainsi étudier les conséquences de la surexpression ou de l’expression ectopique d’une protéine en fabriquant le gène de fusion approprié, suivre un lignage cellulaire particulier, en utilisant des marqueurs « colorés », ou encore supprimer une population de cellules souches en activant sélectivement une toxine. En parallèle, plusieurs systèmes d’induction permettant de mettre en route ou d’inhiber l’expression d’un transgène, comme on allume ou on éteint un interrupteur, se sont développés. Enfin, en combinant l’utilisation des cellules souches embryonnaires (ES) et la recombinaison homologue, il est devenu possible de réaliser une transgenèse ciblée. Comme son nom l’indique, et contrairement à la transgenèse classique où l’intégration du transgène dans le génome est aléatoire, cette technique permet de réaliser au nucléotide près la modification génétique désirée. Elle s’est récemment enrichie d’outils empruntés à la levure et aux bactériophages, en particulier les recombinases Cre et FLP. Il est maintenant possible d’inactiver sélectivement l’expression d’un gène, de créer une mutation ponctuelle ou encore d’induire des remaniements chromosomiques à volonté. Si, pour la plupart des laboratoires, ces bricolages moléculaires relèvent encore de la prouesse technique, il est indéniable que ces nouvelles technologies alliées à une gestion rigoureuse des données informatisées, devraient enrichir de façon spectaculaire nos connaissances dans des domaines aussi variés que la biologie du développement, l’immunologie, l’oncologie ou toute étude de systèmes physiologiques intégrés.