John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Les gastropathies à gros plis Volume 27, numéro 9, Novembre 2020

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6
  • Figure 7
  • Figure 8

Tableaux

Auteurs
1 Hôpital Saint-Antoine, AP-HP, Sorbonne Université, Service d’anatomie et cytologie pathologiques, 184 rue du Faubourg Saint-Antoine, 75012 Paris
2 Hôpital Ambroise-Paré, AP-HP, Université Paris Saclay, Service d’hépato-gastroentérologie, 9 avenue Charles de Gaulle, 92104 Boulogne
* Correspondance

Les gros plis muqueux gastriques peuvent correspondre à des lésions histologiques très variées, allant de maladies inflammatoires banales à des entités rares correspondant réellement à une augmentation du nombre des cellules épithéliales muqueuses, et même à des maladies tumorales malignes. L’augmentation de la visibilité des plis, généralement secondaire à un accroissement de leur taille, peut être due à un épaississement de la muqueuse et/ou de la sous-muqueuse. Les gastropathies hypertrophiques sont définies par une épaisseur de la muqueuse supérieure à 2 mm et une modification du rapport des cryptes et des glandes. La maladie de Ménétrier est très peu fréquente et son diagnostic est souvent évoqué en endoscopie mais très rarement confirmé histologiquement. La lésion histologique la plus importante est une hyperplasie majeure des cryptes gastriques par rapport aux glandes. Classiquement, les lésions atteignent tout le fundus mais respectent l’antre. La lésion la plus significative, l’hyperplasie des cryptes, peut s’observer dans de nombreux autres contextes et il est recommandé, pour établir le diagnostic, de disposer de biopsies de grande taille et profondes, intéressant toute l’épaisseur de la muqueuse et si possible la musculaire muqueuse. Le traitement de la maladie de Ménétrier repose sur l’utilisation des analogues de la somatostatine et, en cas d’échec, le cétuximab. Le traitement chirurgical est un traitement de recours ou en cas de suspicion de cancer gastrique. La gastrite lymphocytaire hypertrophique est une entité de définition microscopique histologique associée le plus fréquemment à l’infection à Helicobacter pylori ou à la maladie cœliaque. Les gastropathies à gros plis hypertrophiques constituent un groupe hétérogène dû à une infiltration du chorion muqueux par des cellules inflammatoires ou tumorales, ou éventuellement par des dépôts extra-cellulaires. Les gros plis peuvent être liés à des polypes hyperplasiques, à la polypose proximale gastrique et à des polyposes hamartomateuses.