John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Les gastro-entérocolites à éosinophiles chez l’enfant Volume 23, numéro 7, Septembre 2016

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4

Tableaux

Auteurs
1 Hôpital Saint Vincent de Paul,
Groupement des Hôpitaux de l’Institut Catholique de Lille (GH-ICL),
Clinique Pédiatrique Saint Antoine,
Boulevard de Belfort,
59020 Lille Cedex,
France
2 Hôpital Necker-Enfants Malades,
service de gastroentérologie pédiatrique,
AP-HP,
Université Paris V,
Paris,
France
* Tirés à part

Les maladies gastro-entérocoliques à éosinophiles se définissent par l’accumulation d’infiltrats à éosinophiles dans la muqueuse de l’organe correspondant. L’atteinte colique (CE) est souvent associée à d’autres atteintes, gastro-entérite, duodénite et entérites. La colite allergique du nourrisson est une forme de CE. L’infiltration digestive à éosinophiles est possible dans d’autres maladies, comme les réactions médicamenteuses, les vascularites de type syndrome de Churg-Strauss, les infections digestives parasitaires et les maladies inflammatoires du tube digestif. En l’absence d’une véritable méthode de référence, le diagnostic de ces affections est basé sur l’analyse histologique de prélèvements endoscopiques, obtenus devant un faisceau d’arguments cliniques et biologiques. Le traitement fait appel au régime d’éviction alimentaire de l’allergène responsable chez le nourrisson et au traitement médical chez le jeune enfant et l’adolescent.