John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Les complications sexuelles de la chirurgie rectale chez l'homme : conseils pratiques pour la prise en Volume 2, numéro 6, Novembre - Décembre 1995

Auteurs
clinique urologique, CHU Hôtel-Dieu, place A.-Ricordeau, 44035 Nantes Cedex, France.

Les dysfonctions sexuelles sont une complication fréquente de la chirurgie pelvienne chez l'homme, et ce quel que soit le type d'intervention : prostatectomie radicale, cystoprostatectomie, et chirurgie d'exérèse rectale. Dans le cadre de la chirurgie rectale, qu'elle soit réalisée pour cancer, ou pathologie bénigne (maladies inflammatoires, prolapsus rectal, par exemple), les lésions per-opératoires des plexus hypogastriques et/ou des nerfs caverneux sont responsables d'impuissance, d'infertilité par anéjaculation et/ou de dysfonctionnement vésical. En 1982, Walsh et Donker ont montré que l'impuissance après prostatectomie radicale était secondaire à des lésions des branches du plexus hypogastrique innervant les corps caverneux [1], et des modifications techniques ont été proposées, fondées sur une approche anatomique et pathologique [2, 3] permettant à un certain nombre de patients de conserver des érections de bonne qualité après chirurgie. Ces connaissances ont été appliquées en matière de chirurgie rectale par quelques auteurs, lorsqu'elles sont techniquement possibles. Les objectifs de cet article ont été de présenter les bases anatomo-pathologiques de l'érection et de l'éjaculation, les différents types de lésions neurologiques possibles au cours d'une chirurgie rectale et leur fréquence, le bilan réalisé lors d'une consultation d'andrologie, la prévention et les solutions thérapeutiques à notre disposition en 1995.