John Libbey Eurotext

Hépato-Gastro & Oncologie Digestive

MENU

Le test respiratoire à l'hydrogène en gastroentérologie Volume 5, numéro 1, Janvier - Février 1998

Auteur

Chez le sujet sain, l'hydrogène (H2) est produit essentiellement dans le côlon lors de la dégradation des glucides par les bactéries anaérobies. Il peut également être produit en quantité notable dans l'intestin grêle lorsque celui-ci est colonisé par des bactéries anaérobies ou aéro-anaérobies facultatives. Les tests respiratoires à l'H2 sont donc indiqués : a) lorsque l'on recherche une malabsorption intestinale d'un sucre (essentiellement le lactose, sucre du lait) devant une symptomatologie digestive d'allure fonctionnelle chez un sujet consommant plus de 250 ml de lait par jour (soit un bol) ; b) lorsque l'on veut mesurer le temps de transit oro-cæcal (dans certains états diarrhéiques, mais surtout lors d'études de pharmacologie clinique) ; c) lorsque l'on suspecte une pullulation microbienne dans l'intestin grêle chez un patient ayant une diarrhée et/ou un syndrome de malabsorption et une cause favorisant la survenue d'une pullulation.